23.2.05

Réunions, désillusions

C’est sûr, ça marche mieux quand on se voit. Et pour être sûr que tout le monde soit là, mieux vaut prévoir une réunion, à une heure précise si possible (sachant que le retard est quasi-chronique chez les rédac-chefs). Au programme donc pendant ces deux semaines, une pléthore de rassemblements. Et ça commencait hier, mardi. Pour le point quotidien, c’était à 14h30. Première réunion, premières déceptions : une demi-douzaine d’étudiants seulement, en plus des « chefs », dans l’amphi. Pour la finalisation de la balade polar et du city-guide, les personnes intéressées sont bien présentes, mais en retard. Quant à la première réunion du premier cahier ( il y en a 6 dans les magazine), celle qui était déjà prévu avant les vacances à 14h, reportée à 17h, puis à18h, elle a été annulée au dernier moment. Ceux qui étaient là depuis le début de l’après-midi ont crié au scandale. Mais, aux dernières nouvelles, on est encore dans les temps.



Ce blog se présente comme le making of d'un magazine sur Marseille concocté par les étudiants de l'Ecole de journalisme de Lille. Après un voyage-enquête d'une semaine, c'est le grand retour à Lille... et le début du stress. Il va maintenant falloir monter intégralement le magazine de 96 pages en deux semaines. On attend donc de l'action, de l'anecdote, du désespoir et bien sûr du retard.