23.2.05

De la peine, des larmes et de la sueur

Deux mois de préparation, une semaine sur place, quinze jours de vacances (ouf) et nous voilà, petits étudiants en école de journalisme, à concrétiser « notre » premier magazine. Notre mission, qu’on a déjà acceptée mais pas encore réalisée : fabriquer un numéro de 100 pages en deux semaines sur Marseille. La première chose à faire dans ces cas là, c’est une réunion bien sûr. Et là, « on sent que c’est la fin des vacances, y a plus la même ambiance ». Il est fin observateur, Eric Maîtrot, le directeur des études et organisateur en chef. Mais c’est sûr, quand 56 étudiants sont dispersés dans la nature, mieux vaut un peu d’organisation. Planning, réunions à gogo, dates à respecter : « On ne veut pas vous fliquer, mais quand même. C’est à vous d’être autonome. » Et dire qu’on n’a rien d’autres à offrir que du sang, de la peine, des larmes et de la sueur.



Ce blog se présente comme le making of d'un magazine sur Marseille concocté par les étudiants de l'Ecole de journalisme de Lille. Après un voyage-enquête d'une semaine, c'est le grand retour à Lille... et le début du stress. Il va maintenant falloir monter intégralement le magazine de 96 pages en deux semaines. On attend donc de l'action, de l'anecdote, du désespoir et bien sûr du retard.