25.2.05

Dans le bocal


La conception du magazine, c'est un peu comme entrer dans la quatrième dimension pendant quelques jours. Entre les corrections des articles, le montage des pages (chacun doit monter deux pages en moyenne), les corrections sur les pages montées, les réunions brain storming autour des titres, on passe énormément de temps à l'école. Le pire est sans doute pour les rédac-chefs. Ils arrivent plus ou moins tous à 9h, et ressortent de l'école à 20 h. Et quand ils trouvent un peu de temps pour manger, ils se font livrer leur bouffe par de gentils camarades, pour manger sur place bien sûr. Quant aux plus frileux, comme Faustine, une des red-chef techniques (ceux qui s'occupent d'encadrer les personnes qui montent, font la maquette, des pages), elle n'est même pas sorti de la salle des ordinateurs de la journée, car c'est là qu'il fait le plus chaud. Et elle tourne, elle tourne, autour des ordis, toute la journée.



Ce blog se présente comme le making of d'un magazine sur Marseille concocté par les étudiants de l'Ecole de journalisme de Lille. Après un voyage-enquête d'une semaine, c'est le grand retour à Lille... et le début du stress. Il va maintenant falloir monter intégralement le magazine de 96 pages en deux semaines. On attend donc de l'action, de l'anecdote, du désespoir et bien sûr du retard.